Avertir le modérateur

presses de la cité

  • Schlump...

     

     

     

     

     

    Schlump n'a pas 17 ans lorsqu'en 1914 la première guerre mondiale éclate. Malgré son jeune age, il se porte volontaire. Envoyé en France dans une petite commune occupée par les Allemands, il est en charge d'administrer la vie de plusieurs villages.

     

    Mais la guerre n'a pas seulement besoin de bureaucrates. Schlump doit rejoindre le front. Crasse, maladie, désespoir, déluge de feu... Le jeune soldat découvre l'enfer des tranchées, l'hôpital, puis les séjours plus tranquilles dans les campagnes françaises. Il y croise des filles en mal d'amour, des planqués, des profiteurs, mais aussi des compagnons de misère qui tentent de survivre, alors que l'armistice tarde à venir.

     

    Paru en 1928, peu de temps avant « A l'ouest rien de nouveau » d'Erich Maria Remarque, Schlump a été d'emblée considéré comme un ouvrage pacifiste, d'une grande valeur littéraire et humaine. Brûlé par les nazis dès 1933, puis tombé dans l'oubli, sa redécouverte est aujourd'hui essentielle.

     

     

     

    L'auteur Hans Herbert Grimm, né en 1896 était professeur d'allemand et de français à Altenbourg. Profondément pacifiste, il a publié Schlump sous pseudonyme, pour ne pas perdre son emploi, allant jusqu'à dissimuler le manuscrit original dans un mur de sa maison. Il mourut en 1950 sans jamais avoir révélé publiquement qu'il en était l'auteur.

     

    La postface est de Volker Weidermann responsable des pages culture du « Frankfurter Allgemeine Zeitung »

     

     

     

    « Schlump » est édité par Les Presses de la Cité

     

     

     

    Communiqué de presse de l'éditeur

     

  • Entre frères de sang...

     

     

     

     

     

    Dans le Berlin des années 30, après la défaite de 1918, le prolétariat allemand subit la dure loi des vaincus. La jeunesse sans travail ni avenir survit des expédients habituels de la misère. Entre prostitution et petit larcins, les enfants de la République de Weimar, surtout les moins nantis, ceux issus des bagnes de l'assistance publique, évoluent en bandes fraternelles dans une cour des miracles où la satisfaction de leur faim est le principal souci. La description de la situation sociale de l'Allemagne par Ernst Haffner dans son livre publié en 1932, puis interdit et publiquement brulé par le régime nazi, aujourd'hui réédité aux Presses de la Cité, est captivante et se lit d'un trait, tant l'évocation de cette jeunesse sans repères, victime de l'inefficacité de la prise en charge des services éducatifs et de l'inégalité entre possédants et précaires, nous renvoie à notre réalité quotidienne. La solidarité qui permettait à Jonny et à ses frères de sang de survivre existerait-elle encore aujourd'hui dans le cas d'un pareil désastre ?...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Entre frères de sang » de Ernst Haffner traduit de l'Allemand par Corinna Gepner et publié aux éditions des Presses de la Cité.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu