Avertir le modérateur

guerre de 1870

  • Carnets d'un infirmier d'une guerre oubliée...

     

     

     

     

     

    On commémore cette année le centenaire de cette boucherie que ceux qui l'on évité qualifient de « grande guerre ». Elle ne fut pas la première de l'histoire sanglante de l'Europe. Déjà dans l'été de 1870, le tocsin sonna dans nos campagnes, interrompant les travaux des champs et amenant la jeunesse de France et d'Allemagne (on disait alors la Prusse) a s'entretuer pour la gloire de leur empereur respectif. Dans son cinquième roman publié aux éditions Cabédita, Daniel Seigneur nous conte le parcours d'un jeune homme, Alphonse Chevalier que le hasard et le patriotisme conduiront à servir comme ambulancier chez les moblots de l'armée de Bourbaki sur le front de l'Est. Les combats sont âpres autour de Montbéliard ou Belfort. Les hommes sous équipés et menés par des chefs incompétents souffrent de faim et de froid et tombent sous les tirs prussiens (près de 140000 morts). Le second empire s'effondrera à Sedan, laissant le pays amputé et couvert de dettes, le peuple de Paris affamé et fusillé par ceux qui n'avaient su le défendre. Cette débâcle laissera un goût amer, l'esprit de revanche l'emportera et l'horreur se renouvellera 44 ans plus tard. Alphonse Chevalier, infirmier militaire devenu maître d'école ne la connaitra pas, il décédera en 1913...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Carnets d'un infirmier d'une guerre oubliée, de la Savoie à la Franche-Comté » de Daniel Seigneur aux éditions Cabédita.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu