Avertir le modérateur

guerre 14 18

  • Schlump...

     

     

     

     

     

    Schlump n'a pas 17 ans lorsqu'en 1914 la première guerre mondiale éclate. Malgré son jeune age, il se porte volontaire. Envoyé en France dans une petite commune occupée par les Allemands, il est en charge d'administrer la vie de plusieurs villages.

     

    Mais la guerre n'a pas seulement besoin de bureaucrates. Schlump doit rejoindre le front. Crasse, maladie, désespoir, déluge de feu... Le jeune soldat découvre l'enfer des tranchées, l'hôpital, puis les séjours plus tranquilles dans les campagnes françaises. Il y croise des filles en mal d'amour, des planqués, des profiteurs, mais aussi des compagnons de misère qui tentent de survivre, alors que l'armistice tarde à venir.

     

    Paru en 1928, peu de temps avant « A l'ouest rien de nouveau » d'Erich Maria Remarque, Schlump a été d'emblée considéré comme un ouvrage pacifiste, d'une grande valeur littéraire et humaine. Brûlé par les nazis dès 1933, puis tombé dans l'oubli, sa redécouverte est aujourd'hui essentielle.

     

     

     

    L'auteur Hans Herbert Grimm, né en 1896 était professeur d'allemand et de français à Altenbourg. Profondément pacifiste, il a publié Schlump sous pseudonyme, pour ne pas perdre son emploi, allant jusqu'à dissimuler le manuscrit original dans un mur de sa maison. Il mourut en 1950 sans jamais avoir révélé publiquement qu'il en était l'auteur.

     

    La postface est de Volker Weidermann responsable des pages culture du « Frankfurter Allgemeine Zeitung »

     

     

     

    « Schlump » est édité par Les Presses de la Cité

     

     

     

    Communiqué de presse de l'éditeur

     

  • LIVRE:"La censure militaire et policière 1914-1918..."

     

     

     

     

    Qu'elle s'exerçât sur la presse, sur l'opinion publique ou au sein de l'armée la censure a fonctionné à plein régime durant la grande boucherie. Les ciseaux de dame Anastasie ont tranché dans les journaux de l'époque, la police a pourchassé les « défaitistes » et la grande muette, la trop bien nommée, a veillé à ce ce que le moins d'information sur la réalité des combats au front parvienne à la société civile. Le théâtre, le cinéma, la littérature eurent aussi à souffrir et durent ruser afin de pouvoir continuer à s'exprimer. Maurice Rajsfus dans son dernier ouvrage publié aux éditions du Cherche-Midi nous livre une analyse clairvoyante et documentée sur cette période tragique et sur ce cancer qui ne s'arrêtât pas le 11 Novembre 18. J'ai le souvenir d'avoir eu à répondre avec quelques compagnons devant la justice de mon pays de l'audace, quelques 60 ans après le début de la guerre, d'évoquer les mutineries de 1917 et leur répression sanglante...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « La censure militaire et policière 1914-1918 » de Maurice Rajsfus aux éditions du Cherche-Midi.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu