Avertir le modérateur

gallimard

  • Je voulais leur dire mon amour...

     

     

    Jean-Noël Pancrazi est né en Algérie. Il a quitté son pays natal dans la tourmente de l'exil en 1962. Depuis il s'était refusé à y retourner, jusqu'à aujourd'hui où une opportunité lui est offerte d'être membre du jury dans le cadre du festival de cinéma d'Annaba,

    Malgré ses appréhensions, la manifestation culturelle se déroule dans un climat serein et des contacts se nouent, des amitiés se créent. L'occasion est trop belle pour ne pas pousser l'aventure jusqu'à retourner dans sa ville natale plus au sud, y rechercher quelques souvenirs...

    Mais c'est, hélas, oublier facilement le système bureaucratique qui tient sous sa coupe le peuple algérien depuis l'indépendance, et qui, au nom de la sacro-sainte « sécurité », verrouille toute initiative individuelle, contrôle et entrave les liens directs qui pourraient s'établir. Pourtant que peut-on rêver de mieux que la rencontre entre les enfants de ce même pays, qui y ont grandi sous le même soleil maintenant que les différences sociales n'existent plus, que le temps a assoupi la haine, que la guerre est finie depuis plus de cinquante ans...

    Viendra-t-il un jour le temps de la Paix ?...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Je voulais leur dire mon amour » de Jean-Noël Pancrazi aux éditions Gallimard

  • Le génocide voilé...

     

     

    L'oppression de l'homme par l'homme est une constante de toutes les civilisations humaines et aucune ne peut prétendre s'en être dispensée au cours de son histoire. N'en déplaise aux tenants de la victimisation unique des Noirs africains, à ceux qui hurlent à l'islamophobie chaque fois que s'exprime une critique sur la religion musulmane ou son prophète, l'esclavage a été aussi pratiqué par le monde arabo-musulman. Dans un ouvrage fort documenté publié chez Gallimard-Folio , l'écrivain et anthropologue Tidiane N'Diaye étudie cet asservissement qui n'avait rien à envier en cruauté et barbarie à la traite pratiquée par les occidentaux. Ce livre contribue à enrichir la recherche de la vérité historique, cette vérité sans laquelle aucune évolution humaine ne serait possible. Craignons que, par phénomène d'amnésie collective bien rassurante sur notre nature, ne surviennent à nouveau des périodes que nous pensions à jamais révolues...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Le génocide voilé, enquête historique » de Tidiane N'Diaye aux éditions Folio-Gallimard.

     

     

     

  • Condor...

     

    Dans le Chili d'aujourd'hui, la rencontre amoureuse d'une jeune indienne mapuche et d'un rejeton de la bourgeoisie post-dictature nous amène à découvrir un pays poursuivi par son passé. Ce thriller de Caryol Férey publié dans la série noire des éditions Gallimard nous entraine tambour battant au milieu( plutôt tout le long vu la configuration du pays), d'une enquête politico-policière où les trafiquants de drogue se mêlent étroitement aux anciens tueurs de l'opération Condor, ces commandos de la mort qui poursuivirent dans l'Amérique latine les opposants aux divers régimes de force qui abondaient dans ce continent durant les années 70. Si ce livre est bien sûr une fiction, il n'en dépeint pas moins avec précision un pays qui, s'il a recouvré une certaine démocratie n'en est pas pour autant débarrassé de ses vieux démons. Une leçon à retenir car souvent les temps qui suivent une dictature gardent très longtemps un goût amer...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Condor » de Caryl Férey aux éditions Gallimard collection Série Noire.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu