Avertir le modérateur

emmanuel deun

  • L'étrange affaire Portal...

     

     

    Dans un nouvel ouvrage publié par les éditions Imago, consacré à cette affaire à rebondissements multiples qui mit la France en émoi bien au-delà de la sphère locale, Emmanuel Deun nous projette quarante ans en arrière. Pour nous qui avons vécu en proximité géographique avec ces événements, le recul proposé par l'auteur ne peut être que bienfaisant. L'hystérie du moment provoquée par une situation complexe faite de décadence aristocratique, de malversations notariales, d'héritages disputés, de délires procéduriers, de récupération médiatique, de fort-chabrol, d'hospitalisations et pour finir de véritables scènes de guerre, ne prêtait pas à une vision rationnelle et les écrits du moment évoquant Calas ou Dreyfus tendaient à obscurcir un peu plus cette rocambolesque histoire. L'analyse proposée aujourd'hui nous offre un regard neuf et avisé sur les événements, humain sur ses protagonistes et leurs conditions d'existence plus que précaires, objectif sur une époque charnière de notre Histoire récente qui fut plus agitée qu'il n'y parut.

    Les mouvements issus de Mai 68 se développaient, l'ordre ancien se voyait remis en cause et hésitait dans ses réactions, comme la Justice hésitât et tergiversât dans les chicanes tortueuses de la Fumade. (Confronté pour des délits d'opinion aux mêmes forces de répression que celles en charge de l'affaire Portal, nous avons pu, au long des diverses garde-à-vue dont nous fument gratifiées, constater le malaise de certains gendarmes que nous prenions plaisir à titiller malicieusement sur leur incapacité à résoudre la question). Le dénouement aurait pu être bien moins dramatique, et moins traumatisant, si cette même Justice avait eu le courage d'aborder de front le problème et d'assumer ses éventuelles erreurs. Mais la « raison d'État » des Ponia et Lecanuet, le besoin de montrer les muscles d'un GIGN naissant, la volonté de poser un couvercle définitif sur une histoire trop dérangeante pour la paix sociale conduisirent au drame en cette nuit du 10 janvier 1975.

    Jean-Louis Portal perdit la vie pour rien, ni pour ses idées, ni pour sa dignité, ni pour sa terre. Il fut simplement assassiné (les témoignages des médecins qui l'hospitalisèrent cités par l'auteur en apportent la preuve). Jusqu'à sa sépulture qui a aujourd'hui disparu.

    De nos jours encore la vie d'un jeune de vingt ans a peu de poids face à la force brutale de l' institution. Marginaux, jeunes de banlieue ou militants écologistes, la violence d'état s'exerce indistinctement sur tout ce qui ne rentre pas dans le moule.

    La « Fumade » n'est pas loin à vol d'oiseau de la forêt de Sivens, guère plus qu'une portée de grenade …

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « L'étrange affaire Portal, un fait divers entre deux mondes (1973-1975) » d'Emmanuel Deun aux éditions Imago.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu