Avertir le modérateur

ed les arènes

  • Sors, la route t'attend...

     

     

    Slimane Zeghidour est né en 1953 à El-Oueldja, un village montagnard de Kabylie, dans un monde oublié par l'œuvre bienfaitrice de la colonisation. Le 1er novembre de l'année suivante, les indépendantistes déclenchent la lutte armée et contraignent le pouvoir français à prendre conscience de l'ampleur du problème algérien. Alternant entre carotte et bâton, il usera de la répression en pratiquant les ratissages et la déportation des populations vers les camps de regroupement tout en dévouant une partie des militaires à des missions humanitaires dans le soin et l'enseignement. Slimane et sa famille quitteront leur gourbi pour le camp d'Erraguene où se construit un immense barrage qui engloutira la région. Ils y découvriront les progrès techniques et les Européens, tous aussi inaccessibles les uns que les autres. Néanmoins, les enfants pourront accéder à l'école, ce qui changera fondamentalement la vie de Slimane Zeghidour devenu aujourd'hui écrivain et auteur de ce livre publié aux éditions Les Arènes.

    Cet ouvrage est émouvant en ce qu'il rend hommage à un peuple digne qui sut résister et se libérer. Il est riche de renseignements pour qui l'aime et s'intéresse à son histoire. Il est clairvoyant sur la nature des relations entre les différentes populations. Il est plein d'espoir pour ceux qui croient à la paix et la fraternité entre les deux rives de la Méditerranée...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Sors, la route t'attend » de Slimane Zeghidour aux éditions Les Arènes.

     

  • Les Ouvriers...

     

     

     

     

     

    On les reconnaissait à leurs bleus maculés de cambouis ou couverts de sciure. Ils étaient fiers de leur savoir-faire qu'ils savaient si bien transmettre. Ils étaient dignes face au patron irrespectueux qu'ils n'hésitaient pas à lâcher au milieu d'un chantier pour s'embaucher tout aussitôt dans une meilleure boite. Ils étaient solidaires d'un compagnon dans le malheur, savaient écorner leur maigre salaire pour l'aider ou user de la grève pour le défendre. Ils étaient accueillants pour les étrangers, leurs frères en salariat mais ne toléraient aucune trahison. Ils aimaient défiler poing levé le 1 er mai et faire la fête entre amis. Ils ne craignaient ni la mort ni le chômage... Voici l'image de l'ouvrier, de mon père, que je retrouve aujourd'hui dans le magnifique coffret de témoignages et documents mis en écrit et image par Xavier Vigna et publié par les éditions Les Arènes, cette classe ouvrière, dont on dit qu'elle n'existe plus dans ce monde où pourtant les inégalités sociales n'ont jamais été aussi criardes... Les prolos d'aujourd'hui ne portent plus de casquettes ni ne roulent en solex, ils sont pourtant toujours aussi affreusement opprimés, seuls le mythe de l'impuissance et la résignation les font se taire et subir. Un regard en arrière sur ce que furent la vie quotidienne et les luttes de ces femmes et de ces hommes leur serait bénéfique et pourrait provoquer en eux la honte et la conscience de leur lâcheté. Tout notre bien-être nous le leur devons, il est le fruit de leurs souffrances, de leur résistance et de leur joie dans la victoire...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Les Ouvriers dans la France des usines et des ateliers » de Xavier Vigna aux éditions Les Arènes.

     

  • Les paysans...

     

    Du labour animal au Someca, de la servitude au syndicalisme agricole, l'évolution du monde paysan est étudié à la loupe durant un siècle (de 1870 à 1970) par Philippe Madeline et Jean-Marc Moriceau dans leur ouvrage publié par les éditions Les Arènes. Témoignages vécus, récits parfois poignants issus d'archives familiales, analyses souvent fines de la complexité du monde agricole où cohabitent des acteurs de classes sociales bien différentes et parfois aux intérêts antagonistes, donnent corps à ce livre richement illustré de photos, de documents émouvants comme ces paroles de jeunes poilus arrachés à leur terre et précipités au sein de la grande boucherie de 14-18, la fierté de la médaille gagnée au concours de labour, la joie du travail partagée et la légitime colère contre les profiteurs... Un bouquin pédagogique et pourtant agréable à parcourir, histoire de ne plus traiter son semblable de « paysan » sans savoir pourquoi... et débuter une année avec des neurones bien... remembrés...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Les Paysans » par Philippe Madeline et J-Marc Moriceau aux Editions Les Arènes

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu