Avertir le modérateur

albin-michel

  • Faire l'amour avec Dieu...

    « La prière est un coït avec la Présence divine » : cette drôle de phrase, tombée de la bouche d'un rabbin ukrainien au XVIII° siècle, le Baal Shem Tov, est venu tinter un soir à mes oreilles comme un méchant grelot. Pourquoi ? Qu'est-ce que la sexualité d'une prière peut apporter au XXI° siècle, un siècle qui commence par des tueries suicidaires commises au nom de Dieu ? Et que veut-il, ce Dieu, le coït ou la mort ? Dieu voulant toujours tout. Il veut les deux : qu'on fusionne avec Lui et qu'en suite on en meure, pour faire partie de Lui. C'est un ogre adorable. Belle idée pour fidèles, exaltante pour dévots.

    Si tentante, cette idée, qu'elle s'est incarnée sous tous les cieux, sur tous les continents, dans toutes les religions. Celles et ceux qui les portent sont des croyants extrêmes prêts à donner leur vie pour accéder à la fusion divine. Par défi, par orgueil, ou sous l'effet d'un grand vent dissident hostile à toute autorité sociale, ceux-là et celles-ci vont à la mort par des chemins dérivés que l'on appelle mystiques.

    De Catherine de Sienne à Ramakrishna, de Rumi à Thérèse d'Avila, de l'histoire de Majnoun le fou d'amour au Cantique des Cantiques, l'auteur Catherine Clément nous fait découvrir « l'être sexuel de Dieu », et le monde fascinant de ses amants mystiques.

    Le livre est publié par les éditions Albin-Michel.

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

     

  • La vie quand elle était à nous...

    Le titre évoque la nostalgie qu'éprouve Lola au souvenir de l'époque, il y a plus de quinze ans de cela, où avec son mari Matias, un amoureux des livres comme elle, elle travaillait dans l'édition et contribuait à construire une Espagne démocratique et culturelle.

    Puis la lutte de 1936 et la survie chèrement payée sous le régime franquiste ont détruit leur maison d'édition. Décidé cependant à ne pas renoncer à sa passion, le couple tient désormais une modeste librairie dans le cœur de Madrid.

    Leur quotidien est bouleversé lorsqu'Alice, une Anglaise quinquagénaire pénètre dans leur petite librairie. Elle prend rapidement l'habitude d'y retrouver Lola, qui à sa demande, accepte de lui faire la lecture d'un manuscrit intrigant, La fille aux cheveux de lin, qui trône dans la vitrine. Une amitié sincère voit le jour à mesure que les deux femmes découvrent ensemble les aventures de Rose, une jeune orpheline élevée dans la campagne normande et qui se révèle être la fille illégitime du duc d'Ashford. Lola et Alice l'ignorent encore, mais cette histoire pourrait bien lier leur destin pour toujours...

     

    L'auteur, Mariam Izaguirre, dont ce livre est le premier traduit en français, a remporté de nombreux prix littéraires en Espagne. Cet ouvrage dont le titre original est : « La vida cuando era nuestra » a été traduit par Séverine Rosset et publié par les éditions Albin-Michel.

     

     

  • Le roman de Louise...

     

     

     

     

     

    La vie de Louise Michel fut en effet un vrai roman. Mais certainement pas une de ces bluettes à l'eau de rose, garnissant les étagères d'une chambre de petite fille modèle. Enfant rebelle et curieuse de tout, Louise aime sa mère, l'écriture et Victor Hugo avec qui elle entretient très jeune une correspondance. La société inégalitaire du second empire la révolte et dès que cela lui sera possible elle part à Paris exercer son métier d'institutrice, un véritable apostolat. La rencontre avec la Révolution est inévitable et elle adhère sans la moindre hésitation aux idées libertaires. La Commune de Paris éclate au lendemain de la défaite de Sedan. Les Parisiens refusent la fatalité et la trahison des élites politiques qui, comme ils pratiqueront soixante ans plus tard, choisissent l'occupation et la paix offerte par l'empereur prussien plutôt que la Résistance. La répression versaillaise sera sans pitié, Louise échappera à la mort pour connaître la relégation en Nouvelle-Calédonie. Mais la foi dans un avenir meilleur ne l'a pas abandonnée. Elle aimera le peuple Canaque et échangera avec lui savoir et espérances. Amnistiée avec ses compagnons et de retour en France, son combat se poursuit et elle connait à nouveau la prison. Louise l'Insoumise sera de tous les engagements jusqu'à ce jour de 1905 où elle s'éteindra à Marseille. Cette existence exceptionnelle est bien connue tant sont les écrits la relatant. Henri Gougaud, écrivain, chanteur, dans un ouvrage publié chez Albin-Michel y va aujourd'hui de sa plume de poète conteur pour nous dire toute l'affection qu'il porte, que nous sommes nombreux à porter, à celle que l'on nomma la Vierge Rouge, cette émancipatrice, pionnière d'un féminisme authentique bien éloigné de celui qui fait aujourd'hui réclamer la procréation médicalisée aux filles de celles qui revendiquaient hier le droit de disposer librement de leur corps...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Le roman de Louise » d'Henri Gougaud aux éditions Albin-Michel

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu