Avertir le modérateur

éd l'echappée

  • La Bande noire...

    A la fin du 19 ° siècle, dans le bassin minier autour du Creusot et de Monceau-les-Mines, au milieu du territoire des maîtres des forges et face à leur mépris, entre sabre et goupillon, entre paternalisme patronal et réformisme politique, de jeunes anarchistes choisissent de renverser la table au lieu de remplir les urnes. Nuitamment, ils s'attaqueront aux symboles de l'oppression et sèmeront la peur chez les capitalistes et leurs valets. Jouant l'obscurité contre l'obscurantisme, ils dynamiteront allègrement églises et couvents, entrainant avec eux quelques centaines de damnés de la sous-terre dans une légitime insurrection. Le souvenir de la Commune est toujours présent à leur esprit, sa sanglante répression de même. Face à l'injustice et à l'humiliation, en dehors des pratiques capitulardes de ceux qui acceptent de faire là où l'État leur dit, ils se radicalisent et décident l'action directe. Ils échoueront, en paieront le prix et connaitront le bagne. Mais la Bande noire demeurera une référence pour tous les prolétaires qui voudront s'émanciper de l'ordre clérical, de l'oppression patronale ou de la tutelle des organisations bien pensantes et de leurs permanents appointés...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    La Bande noire, propagande par le fait dans le bassin minier (1878-1885)

    Ce livre retrace l'histoire de la Bande noire, constituée de jeunes mineurs anarchistes qui firent de la propagande par le fait une arme pour dénoncer leurs conditions de vie.

    Son auteur, Yves Meunier est un ancien instituteur qui se consacre aujourd'hui à l'histoire sociale t à l'anarchisme ouvrier. Son livre est publié par les éditions L'Échappée, collection : Dans le feu de l'action.

     

  • Contingent rebelle...

    Contingent rebelle...

     

    Ce livre nous parle d'un temps que les moins de vingt ans (et même plus) ne peuvent pas connaître, celui du service national obligatoire pour tous les jeunes mâles, période heureuse et insouciante sensée marquer le passage de leur adolescence à l'âge adulte et qui devait faire d'eux de bons citoyens, travailleurs, loyaux et responsables. Ça c'était la théorie, la pratique était souvent différente. Patrick Schindler dans un livre publié aux éditions L'Echapée nous donne la version de ce que fut pour lui cette aventure.

    Militant de la Fédération Anarchiste et du Front Homosexuel d'Action Révolutionnaire (FHAR), il se retrouve incorporé en 1974 dans l'armée de l'air après avoir signé le célèbre « appel des cents », manifeste réclamant des conditions de vie dignes pour les appelés, des libertés, la fin de la conscription. Son ouvrage, écrit sous forme de journal évoque le quotidien du bidasse dont la principale occupation est de tirer au cul et de pousser l'autorité militaire vers l'apoplexie, il laisse aussi une large part à l'explication de ce que furent les mouvements de soldats de l'après 68, leur impact dans la société, la répression, mais aussi les acquits de haute lutte qui amenèrent au choix politique vers l'armée de métier.

    Pour ceux qui connurent cette contrainte douloureuse, furent confrontés à l'absurdité d'un commandement de droit quasi divin, y découvrirent la paresse, la débrouille, la mauvaise bière, la masturbation collective, l'alcool et la fumette, la crasse et l'ennui, et qui en sortirent malgré tout entiers et dignes, ce livre les aidera peut-être à évacuer la haine contre cette institution mortifère.

    Pour ceux qui y échappèrent (un regrettable mais bienvenu accident de voiture m'a permis de ne passer que quelques jours de ma vie dans une caserne toulonnaise semblable à celle décrite dans le livre, semblable à toutes d'ailleurs) et qui furent des acteurs antimilitaristes du soutien aux objecteurs, insoumis et déserteurs, ils ne bouderons pas leur plaisir et auront la nostalgie d'une époque ou la révolte était la norme, où les organisations et les militants n'hésitaient pas à payer de leur personne.

    Il paraît qu'aujourd'hui dans ces orgas et parmi ces militants, certains réclament un retour à un service obligatoire qui selon eux, redonnerait du sens et du contenu au vide existentiel de notre jeunesse. Peut-être que la bite au cirage... leur remettrait les idées en place...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Contigent rebelle, récit d'un réfractaire au service militaire dans les années 70 » de Patrick Schindler aux éditions L'Echappée.

     

  • Pirates de la Liberté...

     

     

    La lutte contre la dictature franquiste n'a pas cessé depuis la fin de la guerre civile jusqu'à la mort du tyran en 1975. Dans les années 60, elle a même pris une nouvelle vigueur avec les derniers guérilleros et la relève de la génération des enfants de militants restés fidèles à l'idéal de leurs pères -et mères-. Elle se développa en y associant celle des combattants contre la dictature portugaise de Salazar.

    Un événement aujourd'hui complétement oublié survint en janvier 1961. Le paquebot transatlantique portugais « Santa Maria », avec son équipage et un millier de passagers, est pris en main par 24 révolutionnaires portugais et espagnols, désireux de montrer à la face du monde la réalité de l'oppression et la pérennité du combat contre les dictatures ibériques. Le projet est aussi de rejoindre les colonies espagnoles et portugaises d'Afrique y soutenir les révoltes des peuples asservis par les deux puissances encore coloniales.

    L'odyssée du navire tiendra en haleine le monde entier pendant douze jours et fera craindre la crise internationale. Elle se terminera au Brésil où les « pirates » optiendront l'asile avant de partir vers de nouvelles aventures.

    Cet épisode de lutte armée, à l'initiative du DRIL ( Directoire Révolutionnaire Ibérique de Libération) raconté aujourd'hui de façon captivante et précise par Xavier Montanya et publié par les éditions L'Echappée, est annonciateur de ce que seront dans les années 70 les actions des anarchistes du MIL et des GARI.

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Pirates de la Liberté, histoire détonante d'un détournement de paquebot et de la lutte armée contre Franco et Salazar. (1960-1964). » par Xavier Montanya aux éditions L'Echappée, collection Dans le feu de l'action.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu