Avertir le modérateur

algérie - Page 5

  • Le terroriste et l'enfant...

     

     

     

     

     

    Nassim n'est qu'un enfant lorsque son père adoré, policier à Alger, est lâchement assassiné par un commando terroriste au milieu des années noires qui ont ensanglanté le pays. Caché dans le cabinet de toilette, il a néanmoins assisté à la scène par la petite fenêtre. Il en subira un tel choc qu'il en demeurera muet. Dans son école spécialisée, il réalisera des dessins très expressifs reproduisant le meurtre, des signes qui interpelleront ses enseignants et témoigneront de son traumatisme. Bien des années plus tard, devenu adulte un détail de ses souvenirs et le hasard le feront se trouver face à face avec l'assassin de son père... Akli Abbou dans son roman publié aux éditions l'Harmattan dépeint une Algérie martyrisée et à jamais marquée par l'horreur fratricide dont furent victimes ses meilleurs enfants. S'il met en garde contre des démons qui peuvent toujours se réveiller, il rappelle que seule la justice peut apporter la paix et permettre de bâtir l'avenir...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Le terroriste et l'enfant » de Akli Abbou aux éditions l'Harmattan collection Lettres du Monde arabe

     

  • Qu'attendent les singes...

     

     

     

     

     

    Qu'attendent les singes... pour devenir des hommes ? Telle est la question que pose Yasmina Khadra dans son dernier roman paru chez Julliard. Un polar bien noir qui fait ressortir toute la « diablerie naturelle » des humains dans un pays pourtant si beau. Heureusement il reste encore des hommes, et surtout une femme, qui refusent la soumission à la raison d'état. Même si certains doivent le payer de leur vie, leur volonté de dénoncer la cupidité et le dysfonctionnement de la société algérienne montre aussi que résister est possible et que ce peuple fier et généreux mérite un pays apaisé et égalitaire. Le Vert qui est la couleur emblématique de l'Algérie, n'est-elle pas aussi celle de l'Espoir ?...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Qu'attendent les singes » de Yasmina Khadra aux éditions Julliard

     

  • Les Immigrés de la sous-France...

     

     

     

     

    Achour Oubareche vit en Algérie, une vie relativement confortable au milieu de sa famille et de ses amis. Néanmoins l'envie bien légitime de découvrir un autre monde l'incite à l'exil. Suite au refus du Canada de l'accueillir, il tente sa chance vers le pays qu'il pense être celui des Droits de l'Homme. Sa désillusion sera à la dimension de ces espérances... Mépris, racisme, humiliations de la part des « vrais Français » mais aussi exploitation et escroqueries par ses compatriotes de la génération précédente, composeront son lot quotidien pendant les deux années que durera son expérience. De son aventure de tenancier de bistrot parisien il en fera un livre publié récemment par la Société des Ecrivains. Son témoignage analyse à la perfection la fascination vers cet eldorado pour lequel on est prêt à tout accepter, à tout subir. De la chair à canon des années de guerre à la viande à patrons des trente glorieuses, les Maghrébins en France ont toujours été considérés par les pouvoirs coloniaux mais aussi, ce qui est le plus triste, par les autres prolétaires, comme des individus de catégorie inférieure. Même si le récit qui nous intéresse aujourd'hui date de vingt ans, la situation n'a guère changée et l'avenir s'annonce des plus sombres pour nos semblables d'outre-Méditerranée. Il ne faut jamais avoir partagé la misère de ces Algériens venus poussés par le terrorisme aveugle et l'espoir d'un avenir de dignité, mais aussi ignorer la chaleur de leur accueil pour ne pas les considérer comme nos égaux. J'apprécie de me rendre en Algérie, au moins là-bas je peux échanger avec un inconnu sans craindre des propos racistes, même les Françaouis sont acceptés, une preuve supplémentaire de leur absence de rancune... Peut-être un jour m'accueilleront-ils dans leur bled ? Le jour où la Fraternité sera ici définitivement devenue hors-la-loi...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Les Immigrés de la sous-France » de Achour Oubareche à La Société des Ecrivains.

     

  • Mes lignes de démarcation...

     

    Mes lignes de démarcation...

     

     

     

    Suzanne Citron est une militante de l'Histoire. Sa vie qu'elle nous conte dans son dernier ouvrage publié aux éditions Syllepse, elle nous la fait partager au gré des événements qui ont jalonné notre pays depuis 1940. Issue d'une famille de la bourgeoisie israélite parisienne mais néanmoins laïque et républicaine, elle connaitra la Résistance puis la détention et évitera de justesse la déportation. De son implication dans la lutte anticolonialiste et pour l'indépendance de l'Algérie, sa critique de l'école et ses expériences d'enseignante, ses engagements politiques, l'auteur nous en offre dans ce livre une lecture claire et objective. Aujourd'hui nonagénaire, Suzanne Citron continue à nous éclairer de ses analyses. Pour vos combats d'hier et d'aujourd'hui, votre intelligence, votre éthique, merci Madame...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Mes lignes de démarcation. Croyances, utopies, engagements » de Suzanne Citron aux éditions Syllepse.

     

  • LIVRE: "Les anges meurent de nos blessures..."

     

     

     

    Issu de la misère dans un village dévasté par un tremblement de terre, élevé dans un bidonville de la banlieue de Bel-Abbès, l'avenir de Turambo s'annonçait des plus sombres. Dans ces années 20 il était inutile d'espérer pour un enfant indigène une autre place sociale que celle de livreur de légumes ou décrotteur de bottes coloniales. Pourtant le destin en décida autrement. Son caractère, sa prestance et surtout la capacité de son poing gauche à envoyer au tapis les meilleurs boxeurs de sa génération firent de lui un champion d'Afrique du Nord. Le roman de Yasmina Khadra publié chez Juillard nous entraine dans le parcours incroyable de ce jeune homme, sa gloire, ses amours mais aussi sa déchéance dans une Oranie de l'entre-deux guerres. Le héros rencontrera l'amour entre les bordels d'El Bahia et les orangeraies de Misserghin, il découvrira aussi la haine et la bassesse de l'être humain. Une vie d'homme en quelque sorte...

     

     

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

     

     

    « Les anges meurent de nos blessures » de Yasmina Khadra aux éditions Juillard

     

  • L'engagement à travers la vie de Germaine Tillion

     

    Germaine Tillion est morte en 2008 à plus de 100 ans. Une longue vie faite d'engagements dans son métier d'ethnologue auprès des populations Chouias des Aurès, dans la Résistance avec ses compagnes et compagnons du réseau du Musée de l'Homme, contre la sale guerre en Algérie et avec la création des Centres Sociaux visés par l'OAS, jusqu'au soutien à la lutte des sans-papiers et malgré sa déportation à Ravensbrück où sa mère disparaitra en 1944. En 2010, un colloque est organisé en Bretagne sur le thème de l'engagement, la référence à la vie de Germaine Tillion qui fut de tous les combats s'imposait comme modèle incontournable. Un livre réunissant les actes de ce colloque sous la direction d'Armelle Mabon et Gwendal Simon, parrainé par Simone de Bollardière et Stéphane Hessel vient d'être publié par les Editions Riveneuve. Cet ouvrage rend hommage au courage de cette femme formidable et pourtant pour ceux qui l'on connut, simple et pleine d'humour. Il constitue surtout un témoignage pour les générations à venir, une garantie contre l'oubli, certainement plus efficace qu'une panthéonisation solennelle qui bien que méritée n'est pas assurée de perpétuer autant la mémoire de la Grande Dame de Plouhinec...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « L'engagement à travers la vie de Germaine Tillion » sous la direction d'Armelle Mabon et Gwendal Simon / actes du colloque parrainé par Simone Pâris de Bollardière et Stéphane Hessel / publié chez Riveneuve éditions.

    L'ouvrage est accompagné d'un DVD de l'opérette « Le Verfügbar aux Enfers » écrit par G. Tillion durant sa détention au camp de Ravensbrück.

  • Les Pieds-Noirs à la mer...

     

    Non, rassurez-vous ceci n'est pas le cri de rancoeur d'un vieux partisan de l'indépendance algérienne, c'est le titre d'une bande dessinée de Fred Neidhardt éditée chez Marabout. De drôles d'êtres humains à têtes d'animaux, trois générations qui s'affrontent tout en s'adorant, la complexité des anciens déchirés entre nostalgérie et tentation au racisme ambiant, des jeunes biens dans leur époque et qui cherchent à comprendre pourquoi Pépé peut ratonner tout en appréciant les makrouts de la voisine maghrébine, pourquoi Mémé la petite juive de Constantine porte un foulard sur la photo, le tout dans un mélange délicieux de pataouète et d'accent marseillais... Un parfum de Méditerranée qui invite à la tolérance et pourrait inciter tous les acteurs de la tragédie algérienne à ouvrir leur coeur, libérer leur parole, retourner sur la terre de leur enfance et enfin en finir une bonne fois pour toutes avec une histoire qui jusqu'à nos jours empoisonne les relations entre des peuples frères et donne aux charognards des occasions de rêver de revanche...

     

    Henri Cazales/Radio-Asso.

     

    « Les Pieds-Noirs à la mer » de Fred Neidhardt préfacé par Joann Sfar aux éditions Marabout

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu