Avertir le modérateur

Livres - Page 4

  • Algérie 1954 - 1965...

     

     

    C'est entre autres par les écrits de Daniel Guérin que les gens de ma génération soixante-huitarde ont découvert l'anarchisme autrement qu'à travers les poncifs scolaires et les contre vérités propagées par les tenants de l'autoritarisme prétendument révolutionnaire. Ce militant impliqué dans toutes les causes émancipatrices du 20 éme siècle fut aussi un ardent anticolonialiste et son combat pour l'indépendance algérienne est aujourd'hui décrit dans un ouvrage réédité par les Amis de Spartacus et préfacé par Mohammed Harbi qui fut son compagnon de lutte. Lucide et visionnaire, Guerin nous rend compte des événements, les analyse au travers du prisme libertaire et annonce les dérives bureaucratiques qui secoueront l'Algérie jusqu'à nos jours. A lire et à méditer sans modération...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Algérie 1954 – 1965 / Un combat anticolonialiste » de Daniel Guérin aux Amis de Spartacus

  • Une terrasse en Algérie...

     

     

    L'anisette était fraîche à la terrasse de l'Excelsior de Philippeville à la fin des années 50. Les européens s'y retrouvaient pour oublier la guerre si proche et faire comme si...

    Jean-Louis Comolli est un de ces jeunes descendants de colons, insouciant comme on l'est à quinze ans, plus tenté par la baignade à Stora et les filles que par le drame qui se jouait dans sa ville. Après une carrière dans le cinéma, et face à la maladie de son épouse qui altère sa mémoire, il se penche dans ses souvenirs et les réunit dans un livre publié par les éditions Verdier.

    Comme pour de nombreux acteurs de cette tragédie : pieds-noirs, soldats du contingent ou militants indépendantistes, il aura fallu plus de cinquante ans pour que les douleurs s'apaisent et que la Raison se substitue peu à peu à l'hystérie que provoqua ce conflit fratricide.

    Malgré les appels de Camus, la volonté des libéraux, l'engagement de Jacques de Bollardière et de quelques militaires fidèles aux valeurs humanistes, les manifestations pacifistes et les soutiens aux légitimes revendications des populations colonisées, il était trop tard. L'histoire avait débuté en 1830 dans la violence des enfumades, s'était perpétuée par les crises de 1945 et 55, finissait dans la barbarie. Les leçons n'avaient été retenues, pourtant le Monde avait changé...

    Le temps de l'Algérie française est définitivement révolu et, n'en déplaise à une pincée de nostalgériques, c'est tant mieux. La libération de la parole des acteurs de l'époque, l'honnêteté de leurs témoignages, ne peuvent être que bénéfiques pour les relations humaines entre les deux rives de la Méditerranée et exemplaires pour les générations futures...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Une terrasse en Algérie » de Jean-Louis Comolli aux éditions Verdier

  • Je voulais leur dire mon amour...

     

     

    Jean-Noël Pancrazi est né en Algérie. Il a quitté son pays natal dans la tourmente de l'exil en 1962. Depuis il s'était refusé à y retourner, jusqu'à aujourd'hui où une opportunité lui est offerte d'être membre du jury dans le cadre du festival de cinéma d'Annaba,

    Malgré ses appréhensions, la manifestation culturelle se déroule dans un climat serein et des contacts se nouent, des amitiés se créent. L'occasion est trop belle pour ne pas pousser l'aventure jusqu'à retourner dans sa ville natale plus au sud, y rechercher quelques souvenirs...

    Mais c'est, hélas, oublier facilement le système bureaucratique qui tient sous sa coupe le peuple algérien depuis l'indépendance, et qui, au nom de la sacro-sainte « sécurité », verrouille toute initiative individuelle, contrôle et entrave les liens directs qui pourraient s'établir. Pourtant que peut-on rêver de mieux que la rencontre entre les enfants de ce même pays, qui y ont grandi sous le même soleil maintenant que les différences sociales n'existent plus, que le temps a assoupi la haine, que la guerre est finie depuis plus de cinquante ans...

    Viendra-t-il un jour le temps de la Paix ?...

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Je voulais leur dire mon amour » de Jean-Noël Pancrazi aux éditions Gallimard

  • Jours tranquilles à Tripoli...

    Point noir des chancelleries, la Libye est devenue un puzzle : territoire morcelé où chaque région, chaque ville a ses propres règles. Des gouvernements parallèles, l’état islamique, les rivalités tribales et l’enjeu de l’or noir déstabilisent ce pays qui se rêvait, à la sortie de la révolution de 2011, en “Dubaï de l’Afrique du Nord”.
    Les journalistes Maryline Dumas et Mathieu Galtier
    s’y rendent à la veille de la première élection libre libyenne. Chargés de couvrir la transition démocratique, ils observent la vie quotidienne, parfois absurde, souvent tendre, d’un pays autrefois fermé. Avec, en toile de fond, la lente agonie politique et sécuritaire. Ces chroniques
    retracent, de juin 2012 à l’hiver 2017, les joies, les doutes et les tourments d’un peuple assoiffé de liberté après quarante-deux années de dictature de Mouammar Kadhafi.

    Les auteurs :

     Maryline Dumas et Mathieu Galtier sont deux journalistes français qui ont vécu à Tripoli de juin 2012 à juin 2015. Aujourd’hui basés à Tunis, ils se rendent encore régulièrement en Libye. Maryline Dumas collabore avec
    Le Figaro, Afrique Magazine, la Tribune de Genève et des journaux locaux français. Mathieu Galtier signe
    notamment dans Libération, le Magazine de l’Afrique,
    Associated Reporters Abroad et Middle East Eye.

    Publié par les éditions "Riveneuve"

     

    Communiqué de presse de l'éditeur

     
  • ALGÉRIE 1960-1961

     

    Entre chiens de garde et chacals enragés

    Cet ouvrage revient sur les derniers moments de la présence française en Algérie. L'auteur raconte ses souvenirs de jeune officier du Génie, en Algérie. Il nous fait revivre la vie d'une compagnie en première ligne sur le barrage tunisien, et son baptême du feu au milieu de sa section. Il décrit ses rapports avec la hiérarchie militaire et avec ses hommes. Ses contacts avec les harkis et la population indigène seront pour lui une véritable initiation à la culture et à la sociologie musulmane.



    L'auteur Olivier Millet sera à Cahors à la maison des Associations espace Clément-Marot le 13 avril 2018 à 18 heures.

    Communiqué de presse de l'éditeur.

  • Tyrannie...

    Aux portes de l’Occident, un dictateur opprime son peuple au nom de la transparence et de la pureté. Dans cette prison à ciel ouvert, les enfants ont le visage masqué et les citoyens récitent en masse un petit livre dont l’idéologie venimeuse contamine peu à peu le monde…
    À Paris, dans une salle d’audience scrutée par la presse internationale, un homme, évadé de ce pays de cauchemar et seul rescapé d’un massacre, tente de justifier son crime politique. Saura-t-il réveiller les consciences  ?
    Son avocat, un grand plaideur ombrageux, ambigu, sensuel, doit accomplir l’impossible  : obtenir l’acquittement d’un meurtrier qui revendique son acte.
    À ses côtés, la nuit, le jour, une réfugiée politique irrésistible à laquelle il se lie de passion trouble  : qui manipule qui  ?
    Journalistes, témoins, psychiatres, juges ou avocats, c’est notre temps qui se joue dans ce procès du siècle, avec ses mensonges, ses secrets et ses grâces inattendues…
    Rappelant 1984 de George Orwell et Douze hommes en colère, entre utopie politique, roman d’amour et thriller judiciaire, Tyrannie est un premier roman comme la scène littéraire française n’en offre pas.

     

    L'auteur Richard Malka est avocat et scénariste. Son roman est publié par les éditions Grasset.

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

  • Sauvez votre peau ! Devenez narcissique ...

    Vous avez l'impression de vous sacrifier pour les autres.
    Vous avez le sentiment de vous exploiter, de vous maltraiter.
    Vous n'osez pas dire non.

    «Dans ce livre, je propose une toute nouvelle interprétation du mythe de Narcisse, qui n'est nullement cet homme coupable de ne penser qu'à lui, mais l'être qui apprend à se rencontrer, à se respecter, à se faire confiance.
    Contrairement à une illusion tenace, c'est en étant narcissique, en étant en paix avec soi, que nous pouvons développer un rapport authentique aux autres, sans les prendre de haut ni se rabaisser soi-même.
    Comme moi, sauvez votre peau, devenez narcissique!»

     

    L'auteur Fabrice Midal est philosophe et écrivain. Son livre est publié par les éditions Flammarion et Versilio.

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

  • Le guide orange du tourisme durable en Haute-Garonne...

     

     

    Océanique et méditerranéenne, gasconne et languedocienne, urbaine et rurale – et même montagnarde –, industrielle et agricole, enracinée dans son histoire et cosmopolite, la Haute-Garonne offre une rare diversité de paysages et de cultures.
    Se réveiller dans une confortable chambre d’hôtes avec vue sur un sommet pyrénéen, partir en balade en forêt, visiter une chapelle romane ou un vignoble après avoir fait un tour au marché, découvrir et goûter les produits locaux, c’est cela et bien d’autres plaisirs et découvertes que vous propose le Guide orange du tourisme durable de la Haute-Garonne.

     

    Publié par les éditions Loubatières

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

  • Libertarias...

     

     

    Elles n'avaient rien des stars qui, au terme d'une carrière aboutie réalisent qu'elles ont été malmenées par leur producteurs, ni de féministes post modernes et de bon niveau social prêchant la guerre des sexes, elles étaient seulement des femmes du peuple, des ouvrières, des militantes qui refusaient la soumission au patronat et à l'église, et qui avaient conscience que l'avenir appartenait à celles et à ceux qui luttaient. Les femmes des organisations anarchistes espagnoles, par leur implication dans le mouvement social, par la parole, par l'écrit ou par les armes ont fait de la Révolution espagnole l'épisode le plus avancé, le plus émancipateur de l'histoire récente du mouvement ouvrier.

    Les tabous sur la sexualité sont tombés, la contraception et l'avortement ont été reconnus, les relations hommes-femmes ont été débattues longuement. Plus que la « parité », c'était l'Egalité qui prenait forme et cela était intolérable aux tenants de l'ordre ancien. La répression franquiste fut sans pitié et les femmes payèrent chèrement leur audace et leur courage. Dans l'exil, elles poursuivirent leur combat, solidaires de leurs compagnons, actives dans la diffusion des idées libertaires, ouvrant leurs coeurs et leur maisons au travers notamment de S.I.A. (Solidarité Internationale Antifasciste) que certains de leurs enfants cherchent à re-dynamiser aujourd'hui face aux nouvelles injustices et à la misère qui se développe.

    La maison d'édition Nada vient de publier sous la coordination d'Hélène Finet un intéressant ouvrage consacré aux témoignages directs ou indirects de ces femmes remarquables, ces « Murejes Libres » qui sont un exemple et une référence pour toutes celles et tous ceux qui espèrent encore à un avenir radieux pour l'Humanité.

     

    Henri Cazales / Radio-Asso.

     

    « Libertarias / Femmes anarchistes espagnoles » ouvrage collectif coordonné par Hélène Finet aux Editions Nada.

  • Dernier train pour Canfranc...

     

     

    Mars 1943. Accroupis dans une pièce secrète de la gare, les clandestins retiennent leur souffle en attendant que le bruit des bottes des soldats allemands s’éloigne. Au-dessus d’eux flotte le drapeau orné de la croix gammée. Au plus profond de cette époque sombre, Laurent Juste, le chef de gare breton, son amie Jana et le contrebandier Esteve Durandarte risquent tous les jours leur vie pour sauver des innocents, en leur faisant franchir la frontière franco-espagnole sur laquelle se dresse la gare mythique de Canfranc...

     

    Basé sur l’histoire vraie d’Albert Le Lay qui, en véritable Oskar Schindler français, a permis à des centaines de réfugiés d’atteindre la liberté, le premier roman de Rosario Raro nous plonge au cœur de ces années noires où l’humanité et la compassion semblaient une denrée si rare. 

     

    L'auteur Rosario Raro est docteur en philosophie à l'université de Castellon. Son livre est publié par les éditions Kero,il est traduit de l’espagnol par Carole Condesalazar.

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu