Avertir le modérateur

  • Rue Monsieur-le-Prince...



    Que retenir de sa jeunesse quand elle a filé, quand on se retourne sur les événements qui nous ont façonnés ? Hervé, lui, ne peut oublier l’année 1986. À Aix où il vit, mais aussi à Paris et dans toute la France, les étudiants refusent le projet Devaquet sur la réforme des universités. 86, c’est d’abord l’incroyable élan qui traverse les cortèges des manifestations, la première prise de conscience politique, les slogans scandés, l’amour d’Artémis le temps d’un hiver. Mais dans la nuit du 5 au 6 décembre, Malik Oussekine court et meurt sous les coups de la police au 20, rue Monsieur-le-Prince. Et 86 devient le mouvement étudiant foudroyé. Trente ans plus tard, Hervé revient sur ces instants dont les échos l’obsèdent. Quelles autres courses celle de Malik Oussekine appelle-t-elle? Quelles racines du mal l’année 86 a-t-elle plantées?
    En restituant au plus près les faits qui ont marqué sa génération, en inventant l’invisible derrière le fait divers, Didier Castino compose un roman fiévreux sur les violences policières et la mémoire commune. Il interroge notre rapport à l’Histoire, nos engagements et nos renoncements.


    L'auteur Didier CASTINO est professeur de lettres à Marseille. Son premier roman « Après le silence » a été récompensé par le Prix du Premier Roman et le Prix Eugène Dabit. Ce livre est publié par les Editions Liana Levi.



    Communiqué de presse de l'éditeur.





  • Les parlementaires de Tarn et Garonne sous la Troisième république...

    Entre 1871 et 1940, quarante-trois personnalités représentent le département de Tarn-et-Garonne dans les assemblées parlementaires de la Troisième République.
    Mise au point au sein des conférences de la section des sciences historiques et philologiques de l’École Pratique des Hautes Études, la méthode suivie permet de proposer au lecteur une série de portraits qui décrypte de manière rigoureuse une société méconnue de nos contemporains.
    En parcourant les notices biographiques, on trouvera une multitude de renseignements sur la formation, la carrière professionnelle ou militaire, les alliances matrimoniales, les ascendances familiales, le patrimoine et la fortune, les circonstances dans l’exercice des différents mandats électifs, l’engagement des uns et des autres dans la vie culturelle, spirituelle ou philosophique mais, également, sur leurs multiples initiatives et travaux parlementaires.
    Ainsi les représentants à l’Assemblée nationale de 1871 à 1876, puis les sénateurs comme les députés de Tarn-et-Garonne sortent-ils de l’oubli pour entrer dans l’histoire. Par une analyse croisée des données individuelles, l’auteur apporte ainsi un regard neuf sur le département, entité administrative essentielle au bon fonctionnement des institutions de la République.

    L'auteur François Naud est chercheur en sciences historiques et philologiques à la Sorbonne.

    Son livre est publié par les éditions CAIRN.

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

  • Bure, la bataille du nucléaire...

    Un sarcophage gigantesque censé tenir des dizaines de milliers d’années ! C’est au nom de ce projet fou, qui serait le plus grand chantier d'Europe, que Bure, entre Meuse et Haute-Marne, se transforme en zone grillagée et quadrillée de gendarmes. Pour l'industrie nucléaire, ce territoire relégué serait l'exutoire ultime des déchets radioactifs qui s'accumulent et dont elle ne sait que faire.

    Sur place, les habitants sont de plus en plus nombreux à s’insurger contre la transformation de leur région en « poubelle atomique». Depuis deux ans, des dizaines de personnes s'installent sur place, occupent une forêt, bloquent les travaux. La nouvelle bataille du nucléaire est lancée, pour empêcher de croire que cette industrie peut continuer sans risque, réinventer des manières de vivre et lutter, imaginer d'autres possibles pour ce pays.

    Dans cette enquête où l’engagement vécu se mêle au regard journalistique, Gaspard d’Allens et Andrea Fuori n’écrivent pas un livre de plus sur le nucléaire, mais l’histoire en train de se vivre d’une rébellion déterminée contre la violence du monde industriel. Ils révèlent aussi les méthodes manipulatrices des nucléaristes, et la façon dont l’Etat achète les consciences pour imposer le silence. Le combat vaut d’être mené : ce récit impétueux et pourtant réfléchi convainc qu’il est possible de faire reculer les puissants.Plutôt que la contamination radioactive, parier sur la contagion joyeuse d’une force de résistance.

     

    Les auteurs :

    Gaspard d’Allens est journaliste. Il a déjà publié Les Néo-paysans (Seuil-Reporterre), avec Lucile Leclair, un livre qui a révélé l’importance d’une passionnante mutation agricole, et qui connaît un grand succès.

    Andrea Fuori s'est installé à Bure il y a plus d'un an, complètement bouleversé par ce qui s'y jouait. Il écrit occasionnellement pour Reporterre et des médias autonomes.

     

    Le livre est publié par les éditions SEUIL

  • L'Algérie et la France, deux siècles d'histoire croisée...

     

     

    Sur fond de violences, d'injustice set de fantasmes racialistes, l'Algérie fut une pièce du roman national français – les « occasions manquées » y furent un mythe. De 1830 à 1962, régna la loi des armes, jusqu'à la guerre d'indépendance, qui fut in fine conclue par le politique – les accords d'Evian.

    Mais l'Algérie des XIX ° et XX° siècles a pour fond des récurrences culturelles à ancrages méditerranéens, et, sur le temps long, la marginalisation de la Méditerranée au XVI° siècle.

    Il y eut – pour le pire, voire le meilleur – un entrelacement algéro-français, le nationalisme algérien eut pour creuset originel les Algériens émigrés en France, et, face au système colonial, le refuge dans l'islamo-arabité. Entre la France et le Shäm (proche Orient), il y eut un torticolis identitaire. Et le militaire forgea l'actuel système de pouvoir algérien.

    Appelons de nos voeux la réalisation d'un manuel d'histoire franco-algérien, réalisé par des historiens algériens et français.

     

    L'auteur Gilbert Meynier a publié son livre aux éditions L'Harmattan collection la bibliothèque de l'iReMMO.

     

    Communiqué de presse de l'éditeur.

  • Communiqué

     
    Pour la première fois , l'association des quartiers du marché gare
    organise un marché de Noel solidaire ,
    samedi 9 et dimanche 10  décembre, >
    autour de la maison du quartier Issanchou

    L'objectif est de réaliser un marché de noël solidaire à des prix accessibles à tous
    On y trouvera des stands de décoration et  d'objets artisanaux , dont deux stands de solidarité sans frontieres  ( Palestine et Salvador) ainsi qu'un stand du secours populaire qui proposera jouets et livres , en bon état  et à bas prix

    Bien entendu on pourra se restaurer: huîtres, bretzels, vin chaud , chocolat chaud, crêpes, gâteaux du Maghreb ....
    le samedi 9 décembre à 16 heures  , la chorale "interludes " viendra interpréter  quelques morceaux choisis.
     
    ce marché se déroulera aux horaires suivants: 
    samedi 9 décembre, de 14 heures à 22 heures et
     dimanche 10 décembre de 14 heures à 20 heures
     
    Ce marché sera l'occasion de passer un moment convivial 
    et aussi de procéder à certains achats de Noel
     
    Nous souhaitons à la bienvenue à tous et à toutes
     
    L'association des quartiers du marché gare de Montauban  

  • Communiqué S.I.A.

    Solidarité Internationale Antifasciste

     

    Forte de son combat historique au sein du mouvement libertaire contre le franquisme lors de la guerre civile espagnole, l'engagement individuel de ses membres depuis la Libération jusqu'à nos jours, devant les nouvelles agressions contre l'humanité et à l'inacceptable traitement accordés aux plus fragiles, Solidarité Internationale Antifasciste décide de s'impliquer davantage contre les injustices et la résignation.

     

    Restant fidèle à l'esprit initial de sa lutte pour le respect total de l'individu, SIA se destine à l'entraide envers les victimes des oppressions étatiques, religieuses, partisanes produites par des groupes de pouvoir contre les libertés indissociables des droits humains .

    SIA est indépendante de toute entité politique ou confessionnelle et n'a aucun lien de subordination avec une puissance financière, une entreprise économique ou autre, tant au niveau des organes de pouvoir que par du financement. A ce titre elle ne perçoit aucune subvention et ne fonctionne que par l'implication bénévole de ses adhérents.

    SIA est fondamentalement attachée au respect de la dignité de l'homme, de la femme, de l'enfant. Son engagement est universel et humaniste. Elle combat l'intolérance, le racisme et les diverses exclusions en soutenant toute les luttes émancipatrices. Elle affirme le droit à l'existence de tous les groupes humains et défend leur liberté d'expression .

    SIA a un fonctionnement collectif et non-autoritaire. Elle veille à la transparence totale en ce qui concerne la composition de ses instances, l'état de ses finances, ses choix et actions militants. Chaque adhérent bénéficie des mêmes droits à la parole, à la proposition et au contrôle du fonctionnement associatif.

     

     

    De par son éthique libertaire, son engagement spécifique dans l'accompagnement des victimes de l'oppression fasciste, SIA se distingue de toutes les autres organisation de secours dont la mission se limite trop souvent au traitement de masse des problématiques et à l'apposition de pansements sur des plaies sociales qu'elles n'ont ni les moyen, ni forcement l'envie de guérir.

    Accompagner sans assister, établir une relation égalitaire avec l'autre, l'impliquer dans la recherche de solutions, échanger avec lui (ou elle) dans une association ouverte sur la réalité du monde actuel tout en restant fidèles à ses principes fondamentaux, c'est le défi de SIA face à un système de plus en plus impitoyable.

     

    Contre l'injustice et la résignation, contre les guerres et le fanatisme, contre les dictatures et les tentations nationalistes, contre l'intolérance, le racisme et toutes formes d'exclusions, pour une aide réelle aux migrants victimes des guerres, des dictatures, de la misère économique, des modifications climatiques, pour la satisfaction de leurs légitimes revendication en matière d'éducation, de logement, de santé, pour le respect de la dignité de l'être humain,

    rejoignez S.I.A. !

     

    « Notre pays c'est le Monde, notre peuple l'Humanité »

     

    Contacts : sia-toulouse@riseup.net

     

    A Montauban aussi, nous sommes confrontés à la problématique des accueils de réfugiés. Un jeune couple de Syriens avec deux enfants en très bas âge (2 ans et ½ et 8 mois) se voient expulsés du logement qu'ils occupent depuis quelques temps, ce malgré le froid et la précarité de leur situation.

     

    Montauban, le 2/12/2017

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu