Avertir le modérateur

17/02/2015

Pour un euro symbolique

L'informatique, un secteur en or!

Peut-être pas pour le groupe Atos, qui souhaite brader toute sa branche de service informatique pour un euro symbolique à une  fililale de .... Manpower. Une entreprise plus connue pour travailler dans le secteur des ressources humaines.

L'info ne fait sourcilier quasiment aucun médias, mais les syndicats et les salariés concernés souhaitent interpellés les consciences sur cet agissement ubuesque.

Dans la région toulousaine 700 personnes travaillent pour le groupe Atos qui compte en tout 20000 salariés en France et 76000 dans le monde.

Si ce sont les antennes de Bezons (Val d'Oise), Grenoble, Lyon, Bordeaux et Seclin (Nord) qui bougent à l'appel des syndicats (CGC, CGT et Unsa), les Toulousains serrent les dents et ne comprennent pas bien ce reniement de leur PDG Thierry Breton.

"Certes, notre branche ne fait pas de bénéfices, mais le groupe lui ne manque pas de gagner de l'argent, on n'accepte pas d'être vendu à une filiale de Manpower qui n'y connaît rien à notre métier, pour un euro symbolique de surcroît", témoigne Alain (*)  un salarié de la région Midi-Pyrénées.

En décembre 2014, le groupe Atos avait racheté la filiale informatique Xeros pour 853 millions d'euros.

Une gestion "en bon père de famille" sans doute.

 

(*) Le nom a été modifié.

Natacha Viguié
Jounaliste - Radio Asso
@NatachaViguié
#EXPRESSION82

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu