Avertir le modérateur

On est tous des charlots...

 

 

 

 

 

On a rien compris une fois de plus. Certes, l'hystérie ambiante (et tout à fait bienvenue dans le contexte de morosité que nous connaissions jusque là) nous aveugle et déjà que que nous ne pêchons pas par excès de clairvoyance... Bref, ces événements sont du pain béni pour la politicaille enferrée dans ses scandales, et sans tomber dans le mythe du complot, il faut toujours se demander à qui profite le crime. Heureusement l'union sacrée n'ira pas au-delà de quelques jours, souvenons-nous qu'une telle fusion populaire eut lieu fin juillet 1914, et on connait la suite... En attendant, cet élan national, voire nationaliste qui réuni réacs, socio-traitres, ex-staliniens, curés de toutes aliénations et mêmes fachos, noyés au milieu d'une foule de trou-ducs refoulés en manque d'émotions fortes et d'équipes de foot méritantes à soutenir, débouchera bien par quelques cartons sur des mosquées et quelques ratonnades, histoire de donner quelques motivations supplémentaires à des enfants perdus et néanmoins français, illustration frappante de l'échec des diverses politiques d'intégration et de la déficience de l'école de la république. Mais rassurons-nous, on va donner des moyens supplémentaires à la police, pour la prévention, on verra plus tard... Il est toujours plus facile de s'occuper des affaires des autres, toujours ce sentiment de supériorité des blancs, l'esprit colonial travesti en apport de civilisation. Putain, mais qu'est-ce-qu'on a de plus que les autres, c'est pas la modestie qui nous étouffe et on s'étonne qu'on vienne de temps en temps nous le rappeler, on va ajouter à la guerre dans des contrées qui n'en ont pas besoin, tout ça pour le bénéf de quelques grandes compagnie et de leurs actionnaires et retarder de quelques jours notre irrémédiable chute alors qu'on est incapables de s'enlever la merde qu'on trimbale à nos propres godasses. Ce qui arrive à Charlie est ignoble et la folie religieuse (de toutes les religions) est inacceptable comme je trouvais inacceptable qu'un organe de presse comme Charlie-Hebdo qui dans les années 70 était une référence militante pour tous les anti-militaristes, les vrais écolos d'un temps où s'en prétendre n'était pas à la mode, tous ceux qui voulaient par l'humour et la dérision faire avancer la pensée, soit devenu le magazine des bobos dont les attaques contre le petit père Momo n'ont pas dû, j'en prends le pari, faire gagner un neurone d'intelligence aux cervelles de ses lecteurs biens pensants et modernes de la nouvelle « gôche » branchée... La misère, toujours la misère, celle du fanatisme et celle de ceux qui devraient nous ouvrir l'esprit et qui s'amusent sans apprécier les possibles conséquences leurs jeux, et qu'on me dise pas que je suis un sans coeur, que je ne connais pas la douleur de la perte, moi qui suis sûrement un des rares à avoir, en cet hiver de 1974, trimballé Cabu sur le porte bagage de mon vélo pourri et passé avec lui une soirée inoubliable qui a donné lieu à une BD que je regarde encore les yeux mouillés. Que j'aimais ce temps-là, celui du Charlie révolutionnaire...

 

 

 

Riton

 

 

 

10 01 15

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu