Avertir le modérateur

Actualités

  • Communiqué

     
    Pour la première fois , l'association des quartiers du marché gare
    organise un marché de Noel solidaire ,
    samedi 9 et dimanche 10  décembre, >
    autour de la maison du quartier Issanchou

    L'objectif est de réaliser un marché de noël solidaire à des prix accessibles à tous
    On y trouvera des stands de décoration et  d'objets artisanaux , dont deux stands de solidarité sans frontieres  ( Palestine et Salvador) ainsi qu'un stand du secours populaire qui proposera jouets et livres , en bon état  et à bas prix

    Bien entendu on pourra se restaurer: huîtres, bretzels, vin chaud , chocolat chaud, crêpes, gâteaux du Maghreb ....
    le samedi 9 décembre à 16 heures  , la chorale "interludes " viendra interpréter  quelques morceaux choisis.
     
    ce marché se déroulera aux horaires suivants: 
    samedi 9 décembre, de 14 heures à 22 heures et
     dimanche 10 décembre de 14 heures à 20 heures
     
    Ce marché sera l'occasion de passer un moment convivial 
    et aussi de procéder à certains achats de Noel
     
    Nous souhaitons à la bienvenue à tous et à toutes
     
    L'association des quartiers du marché gare de Montauban  

  • Communiqué S.I.A.

    Solidarité Internationale Antifasciste

     

    Forte de son combat historique au sein du mouvement libertaire contre le franquisme lors de la guerre civile espagnole, l'engagement individuel de ses membres depuis la Libération jusqu'à nos jours, devant les nouvelles agressions contre l'humanité et à l'inacceptable traitement accordés aux plus fragiles, Solidarité Internationale Antifasciste décide de s'impliquer davantage contre les injustices et la résignation.

     

    Restant fidèle à l'esprit initial de sa lutte pour le respect total de l'individu, SIA se destine à l'entraide envers les victimes des oppressions étatiques, religieuses, partisanes produites par des groupes de pouvoir contre les libertés indissociables des droits humains .

    SIA est indépendante de toute entité politique ou confessionnelle et n'a aucun lien de subordination avec une puissance financière, une entreprise économique ou autre, tant au niveau des organes de pouvoir que par du financement. A ce titre elle ne perçoit aucune subvention et ne fonctionne que par l'implication bénévole de ses adhérents.

    SIA est fondamentalement attachée au respect de la dignité de l'homme, de la femme, de l'enfant. Son engagement est universel et humaniste. Elle combat l'intolérance, le racisme et les diverses exclusions en soutenant toute les luttes émancipatrices. Elle affirme le droit à l'existence de tous les groupes humains et défend leur liberté d'expression .

    SIA a un fonctionnement collectif et non-autoritaire. Elle veille à la transparence totale en ce qui concerne la composition de ses instances, l'état de ses finances, ses choix et actions militants. Chaque adhérent bénéficie des mêmes droits à la parole, à la proposition et au contrôle du fonctionnement associatif.

     

     

    De par son éthique libertaire, son engagement spécifique dans l'accompagnement des victimes de l'oppression fasciste, SIA se distingue de toutes les autres organisation de secours dont la mission se limite trop souvent au traitement de masse des problématiques et à l'apposition de pansements sur des plaies sociales qu'elles n'ont ni les moyen, ni forcement l'envie de guérir.

    Accompagner sans assister, établir une relation égalitaire avec l'autre, l'impliquer dans la recherche de solutions, échanger avec lui (ou elle) dans une association ouverte sur la réalité du monde actuel tout en restant fidèles à ses principes fondamentaux, c'est le défi de SIA face à un système de plus en plus impitoyable.

     

    Contre l'injustice et la résignation, contre les guerres et le fanatisme, contre les dictatures et les tentations nationalistes, contre l'intolérance, le racisme et toutes formes d'exclusions, pour une aide réelle aux migrants victimes des guerres, des dictatures, de la misère économique, des modifications climatiques, pour la satisfaction de leurs légitimes revendication en matière d'éducation, de logement, de santé, pour le respect de la dignité de l'être humain,

    rejoignez S.I.A. !

     

    « Notre pays c'est le Monde, notre peuple l'Humanité »

     

    Contacts : sia-toulouse@riseup.net

     

    A Montauban aussi, nous sommes confrontés à la problématique des accueils de réfugiés. Un jeune couple de Syriens avec deux enfants en très bas âge (2 ans et ½ et 8 mois) se voient expulsés du logement qu'ils occupent depuis quelques temps, ce malgré le froid et la précarité de leur situation.

     

    Montauban, le 2/12/2017

  • Communiqué

    Nous sommes à quelques jours d'une décision vitale pour l'interdiction du glyphosate.

    Mettons toutes les chances de notre côté pour que 2017 sonne le glas des herbicides à base de glyphosate et de ses co-formulants!

    Nous vous  donnons rendez-vous

    mercredi 22 novembre à 15h30 au métro Jean-Jaurès à Toulouse.

    Vous pourrez vous procurer des affiches "glyphosate = permis de tuer"

     

    et ainsi participer à la campagne d'affichage nationale pour l'interdiction définitive de ces herbicides.

    On vous attend......il y en aura pour tout le monde.

    Pour un monde sans pesticides.

     

     

  • Communiqué

    CIAM / CAVE POÉSIE,

    79 rue du Taur, Toulouse

    Université Toulouse-Jean Jaurès

    CHANTIER D’ART PROVISOIRE

    Direction SERGE PEY

    Lundi 4 décembre 20 h 30

    1000 POÈMES POUR LA LIBÉRATION

    d’EBRU FIRAT

    Serge PEY

    Chiara MULAS

    Proverbes recopiés

    sur le tableau d’une maîtresse

    d’école dans le Rojavan

    Nazim HIKMET

    Il neige dans la nuit

    et autres poèmes

     

  • Sivens, 3 ans après...

     

     

    Effectivement il y a eu fin août une remise en état de la zone humide , c'était une obligation faite par l'état au département dans le cadre de la transaction d'abandon du projet de barrage initial.

     

    Au passage les entreprises qui ont détruit la forêt ont été grassement payées.

     

    Cette rénovation a été partielle, en fait ils ont détruit les canalisations d'eau afin qu'elle circule de nouveau et cassé la dalle d'argile sur laquelle a été tué Rémi Fraisse

     

    Pour la plantation d'arbre, aucune obligation donc pas de plantation......à suivre

     

    En ce qui concerne le projet de territoire, c'est une nébuleuse, les infos ne circulent pas  et nous croyons fortement que cela soit un écran de fumée car il y a bien un projet de barrage, certes plus petit, mais qui demeure dans les souhaits des gens de la FNSEA et

    des politiques locaux.

     

    Pour le procès concernant l'assassinat de Rémi Fraisse, nous allons vers un non-lieu lamentable, inacceptable,  bien que la famille se démène encore pour que la vérité soit établie.  

     

    Nous sommes toujours déterminés et nous serons le 22 octobre sur le site en espérant être nombreux (ses) car l'année dernière nous avons eu droit à un comité d'accueil alcoolisé et violent

     

     

    J'espère que vous serez avec nous

     

    Dimanche 22 octobre  

    RDV à Gaillac à 10 h 30 à Piquerouge (face au Leclerc) pour un départ groupé vers la maison de la forêt à Sivens

    Prises de paroles, tables de presse, pique-nique et chansons !

     

    Je vous embrasse

     

    Ch.  

     

  • Solidarité Internationale Antifasciste...

      Forte de son combat historique au sein du mouvement libertaire contre le franquisme lors de la guerre civile espagnole, l'engagement individuel de ses membres depuis la Libération jusqu'à nos jours, devant les nouvelles agressions contre l'humanité et à l'inacceptable traitement accordés aux plus fragiles, Solidarité Internationale Antifasciste décide de s'impliquer davantage contre les injustices et la résignation.

     Restant fidèle à l'esprit initial de sa lutte pour le respect total de l'individu, SIA se destine à l'entraide envers les victimes des oppressions étatiques, religieuses, partisanes produites par des groupes de pouvoir contre les libertés indissociables des droits humains .

    SIA est indépendante de toute entité politique ou confessionnelle et n'a aucun lien de subordination avec une puissance financière, une entreprise économique ou autre, tant au niveau des organes de pouvoir que par du financement. A ce titre elle ne perçoit aucune subvention et ne fonctionne que par l'implication bénévole de ses adhérents.

    SIA est fondamentalement attachée au respect de la dignité de l'homme, de la femme, de l'enfant. Son engagement est universel et humaniste. Elle combat l'intolérance, le racisme et les diverses exclusions en soutenant toute les luttes émancipatrices. Elle affirme le droit à l'existence de tous les groupes humains et défend leur liberté d'expression .

    SIA a un fonctionnement collectif et non-autoritaire. Elle veille à la transparence totale en ce qui concerne la composition de ses instances, l'état de ses finances, ses choix et actions militants. Chaque adhérent bénéficie des mêmes droits à la parole, à la proposition et au contrôle du fonctionnement associatif. De par son éthique libertaire, son engagement spécifique dans l'accompagnement des victimes de l'oppression fasciste, SIA se distingue de toutes les autres organisation de secours dont la mission se limite trop souvent au traitement de masse des problématiques et à l'apposition de pansements sur des plaies sociales qu'elles n'ont ni les moyen, ni forcement l'envie de guérir.

    Accompagner sans assister, établir une relation égalitaire avec l'autre, l'impliquer dans la recherche de solutions, échanger avec lui (ou elle) dans une association ouverte sur la réalité du monde actuel tout en restant fidèles à ses principes fondamentaux, c'est le défi de SIA face à un système de plus en plus impitoyable.

     

    Contre l'injustice et la résignation, contre les guerres et le fanatisme, contre les dictatures et les tentations nationalistes, contre l'intolérance, le racisme et toutes formes d'exclusions, pour une aide réelle aux migrants victimes des guerres, des dictatures, de la misère économique, des modifications climatiques, pour la satisfaction de leurs légitimes revendication en matière d'éducation, de logement, de santé, pour le respect de la dignité de l'être humain,

    rejoignez S.I.A. !

     

    « Notre pays c'est le Monde, notre peuple l'Humanité »

    SIA se restructure sur la région toulousaine et ne possède pas encore de site propre, les personnes intéressées peuvent laisser un message et leurs coordonnées via les commentaires de ce blog.

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Lettre à Félix...

    Notre première rencontre a eut lieu au début des années 90. Je retrouvais la CNT après une dizaine d'années consacrées à la gestion d'une situation familiale difficile. J'avais rencontré les anars après 68 et mon exclusion de chez les staliniens. Ils étaient « la plupart espagnols » comme disait Léo et peut-être t'ai-je croisé pour un 19 juillet ou rue Merly, je sais que déjà très jeune tu te consacrais à « Espoir » l'organe franco-espagnol de l'organisation.

    Je connaissais deux sortes d'anars, ceux comme nous, les jeunes, grandes gueules et pataugas crottés et les anciens, les « Espagnols » tirés à quatre épingles et au langage châtié. Tu ressemblais à ces derniers avec ton nœud pap, ton chapeau, et comme tu disais  ta « tenue d'abbé Pierre ». De plus tu étais médecin ! Un toubib, cette engeance inventée pour remplacer les curés et laisser perdurer le leurre de la vie éternelle ! Et pire encore, tu plaisantais, tu rigolais, tu étais gai ! En un mot, tu ne laissais pas indifférent. Je te pensais un cabot comme quelques copains artistes ou poètes, je n'avais pas encore pris la réelle mesure de ta personnalité. Au fur et à mesure de nos entrevues, de nos échanges, j'ai découvert la pertinence de tes analyses et l'élégance que tu mettais à conduire les débats. J'ai goûté au plaisir de t'entendre raconter les histoires rocambolesques de ta vie militaire. J'ai envié ta capacité de synthèse et ton talent de l'écriture. J'ai aimé chanter avec toi, (aussi faux) les classiques de la Révolution espagnole durant les soirées de camping. J'ai salué tes engagements vis à vis des victimes et des réprouvés. J'ai admiré ta finesse qui te permettais de trouver ta place dans des milieux sociaux différents, voire antagonistes, sans compromission et au bénéfice de nombreux copains.

    Aujourd'hui tu es parti. Tu nous laisses désemparés face à une situation qui ne s'annonce pas des plus brillantes et dans laquelle ta joie de vivre et ta rationalité vont nous manquer.

    Soyons fous. Je veux rêver que dans ton agonie tu as entrevu des territoires libérés que nous, pauvres vivants ignorons et que, confortablement installé, sans tabac ni alcool bien sur, mais largement pourvu en café, tu distribues les tours de parole et tente, non sans mal, de réguler les échanges entre les compagnons déjà partis, mais toujours, au-delà même de la mort, aussi incommensurablement indisciplinés.

    Je veux imaginer que tout n'est pas fini et qu'un strapontin m'attend au paradis libertaire pour entendre à nouveau rire Félix...

     

    Henri

     

    4 mars 2017

     

  • Communiqué

    TRUMP COMME RÉVÉLATEUR DE LA NATURE DES ÉLECTIONS

    RENCONTRE LE JEUDI 8 DECEMBRE, 18H30

    Nous proposons quelques points pour ouvrir aux débats : 1) Et si l’élection de Trump nous disait la vérité sur la nature des élections ? Ce que nous voyons se mettre en place dans plusieurs pays c'est que la politique d'un Etat, donc son rapport aux gens, peut changer profondément sans que le mode de représentation qu'est le parlementarisme et le vote en soient affectés et interrogés. Le rôle du vote aujourd'hui n'est-il pas d'assurer une transition « tranquille » et consensuelle vers une Etat sans peuple, séparé des gens et sans limite dans l’application d’une politique de tensions et de guerre à l’intérieur comme à l’extérieur ? Que penser de cette évidence ? Quelles leçons éventuelles en tirer ? 2) Le but de l'organisation parlementaire de la politique, qui se concrétise par l'acte militant qu'est le vote n'est en fin de compte qu'un acte d'allégeance, d'acceptation de la politique gouvernementale. Il organise l'impuissance des gens face à l'Etat et à son gouvernement. 3) N'avoir comme possible que de se lamenter pendant et après une élection n'est pas très enthousiasmant. N'est-il pas inquiétant qu'on puisse en arriver à regretter Clinton aux USA comme ici certains le font avec Chirac ou peut-être bientôt avec Hollande ? Ne faut-il pas penser la politique et son action, si on la veut du côté des gens, ailleurs que dans les chemins proposés ? 4) Nous faisons le pari (et le travail) qu'il y a place pour une pensée/action des gens eux-mêmes à partir de principes qui parlent pour tous (droits des gens, paix, respect par l'Etat des habitants tels qu'ils sont...). Cela n'est possible qu'à distance de l'Etat, c'est à dire dans un nouveau rapport à l'Etat qui n'est pas celui du vote mais celui d'une capacité des gens à penser et agir du point d'un « pour tous ».

    Débattons-en. Jeudi 8 Décembre à 18h30, Rue du Lieutenant Colonel Pelissier, Métro Capitole, Toulouse Espace DURANTI, salle au 3° étage Dans le cadre des "Rencontres pour penser l’Aujourd’hui", proposées par "CEUX QUI VEULENT LE PAYS POUR TOUS".

    Toulouse, le 20/11/2016

    Site : www.ouvriersgensdici.net Mail : ouvriersgensdici@free.fr Tél : 06-13-06-94-62

  • Communiqué 4 ACG

    Charte de la fraternisation entre les peuples français et algérien

    « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » (Article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948)

    Convaincus :

    • que la fraternité universelle devrait régir les relations entre les êtres humains quelles que soient leurs origines et leurs croyances ;
    • qu’il importe en conséquence de renforcer la fraternisation entre les deux rives de la Méditerranée ;
    • que si la réconciliation relève de la compétence des Etats, la fraternisation relève de celle de la société civile.

    Rappelant :

    • que même si les heures sombres de notre histoire commune appartiennent au passé, la connaissance du fait colonial doit être recherchée, préservée et enrichie au nom du devoir de mémoire et du droit à l’Histoire, pour faire obstacle aux thèses révisionnistes et négationnistes.
    • qu’en l’espèce, tout en veillant strictement à ne pas mettre sur le même plan l’oppresseur et l’opprimé, l’impartialité invite à la reconnaissance, par nos deux peuples, des violations graves des Droits de l’Homme commises au cours de cette période douloureuse, que soient reconnues et honorées les mémoires des victimes de tous les massacres collectifs, les exactions subies par les populations civiles quelles qu’elles soient, du 8 mai 1945 à juillet 1962.
    • qu’enfin l’ouverture des archives par la France et l’Algérie et leur libre accès aux historiens des deux pays puissent permettre une connaissance partagée de la vérité et ouvrir la voie à l’apaisement nécessaire.

    Constatant :

    • que les couples mixtes en constante augmentation, contribuent à renforcer les liens entre nos deux pays et permettent un enrichissement culturel réciproque.
    • que la volonté de fraternisation a conduit certains Anciens Appelés à verser leur « pension du combattant » pour financer des opérations de développement en Algérie ; à éditer le livre Guerre d’Algérie, Guerre d’indépendance. Paroles d’humanité (L’Harmattan) ; à organiser plusieurs voyages en Algérie pour échanger, goûter à l’amitié, fraterniser ; à témoigner dans les établissements scolaires ; à projeter le film « Retour en Algérie ».

    En conséquence :
    L’Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4acg), association laïque, indépendante de toute institution politique, philosophique ou religieuse, résolument engagée en faveur du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée, approuve la présente Charte.
    Elle invite d’autres associations et institutions à la rejoindre sur ce texte ou dans ses intentions afin de concourir à renforcer le lien de fraternité entre les peuples algérien et français.

     

  • Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme

    Communiqué de la LDH

    Paris, le 3 novembre 2016

    Toussaint 2016 : retour du fichier des « gens honnêtes » ?

    Avec la création du fichier baptisé « titres électroniques sécurisés » (TES), le gouvernement prétend faciliter l’obtention d’un passeport ou d’une carte d’identité et permettre l’authentification des demandeurs. Il entend également limiter la falsification de ces documents.

    Aussi louables que sont de tels objectifs, ceux-ci ne sauraient occulter l’extrême dangerosité d’une base de données qui va centraliser des informations personnelles et biométriques sur la quasi-totalité de la population française, s’inspirant ainsi d’un projet proposé par le précédent gouvernement et partiellement censuré par le Conseil constitutionnel. A cette époque, l’actuel garde des Sceaux avait qualifié un tel projet « de bombe à retardement ».

    Le gouvernement, chevauchant une loi qu’il avait décriée et s’exemptant d’un débat au Parlement, s’est contenté de faire paraître, en catimini, un décret pour créer ce fichier unique d’une taille inégalée et malgré les nombreuses réserves de la Cnil.

    La LDH dénonce avec force la mise en place d’un outil qui d’ores et déjà est consultable par une multitude de services et qui sera exposé à toutes sortes de piratages. Par ailleurs, ce fichier ne présente aucune garantie quant à d’éventuelles évolutions, tout cela sans possibilité de recours de la part des citoyen-ne-s et sans aucun contrôle d’une instance indépendante. Ce gouvernement poursuit ainsi son choix d’une surveillance de masse et fait preuve de la plus grande irresponsabilité.

    La LDH continuera à informer les citoyen-ne-s sur les dangers de cette base de données qui met en danger la protection de la vie privée et le respect des libertés individuelles.

     

    Notes

    [1] Le titre de cet article est inspiré d’un extrait du chapitre 2 de 1984 de George Orwell : « Another year, two years, and they would be watching her night and day for symptoms of unorthodoxy. »

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu